Des nouvelles des jockeys d’obstacle récemment tombés

Entre Cagnes-sur-Mer et Pau, l’infirmerie ne cesse d’accueillir de nouveaux jockeys d’obstacle. Samedi dernier à Pau, Olivier Jouin est tombé dans la dernière course. Le premier jockey de Philippe Peltier s’est fracturé le fémur droit et a été opéré le soir même à l’hôpital de Pau. « C’est la troisième fois que j’ai cette fracture au même endroit. J’en ai pour trois mois », confie Olivier Jouin qui a quitté l’hôpital depuis mardi. Le lendemain à Angers, Alain de Chitray s’est cassé le 4ème et 5ème métacarpe de la main droite, alors qu’il remplaçait Olivier Jouin. Conduit à la clinique de la main il a été opéré le lundi soir « on m’a posé trois broches. J’ai une fracture nette et une autre mal placée sur une articulation. Les médecins m’ont annoncé deux à trois mois d’arrêt. J’espère que cela sera moins », avoue Alain de Chitray. Le lendemain à Cagnes-sur-Mer, c’est Morgan Regairaz qui a chuté avec Kiki Mahla. Blessé au visage, il a subi quelques points de suture avant de regagner son domicile. Le même jour Vincent Cheminaud s’est gravement accidenté avec Baikal River, se cassant le scaphoïde (os dans le poignet, NDLR) et l’omoplate avec un décollement d’un poumon. « Je dois être rapatrié prochainement vers Royan, où j’ai rendez-vous avec un spécialiste qui me dira si je dois, ou non, me faire opérer de mon poignet. Je pense être en arrêt pour deux mois », explique le jeune jockey. Et pour conclure cette liste noire, Davy Lesot tombé mardi à Pau, lors du cross, a lui aussi été sévèrement touché. D’après les informations données par ses proches sur les réseaux sociaux, « il est victime de multiples fractures du bassin et doit observer trois semaines d’alitement strict » avant, sans doute, une longue période de rééducation. Les autres jockeys tombés dans le cross, mardi, à Pau se sont relevés sans mal. Tels des guerriers, ils sont déjà prêts pour un nouveau combat.

M.D

Comments

  1. By salles

    Répondre

  2. By alexis

    Répondre

  3. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *