Race Com’ au service des propriétaires pressés

Marine Thevenet se déplace dans les écuries de courses, chez les éleveurs ou pour les courtiers.

Marine Thevenet se déplace dans les écuries de courses, chez les éleveurs ou pour les courtiers.

Les propriétaires n’ont pas toujours le temps d’aller observer le canter de leur cheval à l’entraînement. Marine Thevenet vient de créer sa société le 1er septembre dernier, nommée Race Com’ pour leur rendre ce service. « Je souhaitais offrir un nouveau support de communication dans les courses hippiques », avoue la jeune femme de 29 ans. Elle choisit la vidéo pour proposer des images des chevaux dans leur box, puis aux différentes allures avant de filmer leur travail sur les pistes d’entraînements partout en France. « Je filme le cheval pendant un lot entier, puis je sélectionne les meilleurs passages pour en tirer une séquence d’environ 1min30 », détaille la créatrice de Race Com’. Le temps de monter le petit film et le jour même le propriétaire le reçoit dans sa boîte mail. Pour les entraîneurs c’est un vrai service privilégié pour leurs clients. « Cela change du coup de fil rapide de l’entraîneur à son client pour lui donner des nouvelles de son pensionnaire », avoue Marine Thevenet. Elle ajoute : « De plus, les propriétaires apprécient d’avoir des images de leur cheval à l’entraînement. Iils peuvent les montrer à leurs amis ou leur famille. Certains peuvent même se constituer une vidéothèque et ainsi voir l’évolution de leur cheval au fil des mois et des vidéos », analyse Marine Thevenet.

Après un BTS “commerce international“ et deux ans à Londres, l’Orléanaise d’origine à décidé de vivre de sa passion : les chevaux. « Je montais déjà à cheval mais après mes études, j’ai intégré l’équipe de France de concours complet en tant que groom», se rappelle-t-elle. Puis, elle découvre les chevaux de courses chez Etienne Leenders « qui a été très patient avec moi et m’a toujours soutenu ». Elle entre ensuite chez Norbert Leenders pour devenir jockey. « J’ai monté une quarantaine de courses ». Cavalière d’entraînement, garçon de voyage et responsable d’écurie lors des derniers meetings de Pau, elle connaît toutes les facettes du métier. Motivée et dynamique, elle n’est pas du genre à s’endormir sur ses lauriers.

C’est en discutant avec une amie qu’elle a eu l’envie de développer le concept de Race Com’, en France. « Fanny Cyprès m’a confié qu’en Australie, tous les entraîneurs proposaient ce service à leurs clients. Je me suis dit que c’était peut-être le moment d’essayer en France aussi ». À l’heure ou la plupart des entraîneurs ont un site internet et donnent des nouvelles de leurs pensionnaires sur les réseaux sociaux, Race Com’ a toute sa place. D’ailleurs Marine Thevenet est surprise de l’engouement suscité par son concept. « J’ai déjà la confiance de plus entraîneurs et j’ai été sollicitée par de grands propriétaires ». Elle propose également de filmer les chevaux pour les courtiers ou encore les éleveurs. « C’est aussi un moyen pour les entraîneurs de voir les poulains en vidéo avant de se déplacer chez les éleveurs. Mais cela permet aussi aux éleveurs de séduire des entraîneurs à essayer leurs produits à l’entraînement », explique-t-elle. Race Com’ est aussi un bon outil de communication pour les écuries de groupe qui veulent partager les images de leur cheval à tous les co-propriétaires.

Pour l’heure, la jeune femme ne se donne pas d’objectif précis« si ce n’est celui de réussir… ».Et cela à l’air d’être bien parti. Race Com’ pourrait vite devenir le service indispensable aux entraîneurs et aux propriétaires dans ce monde hippique 2.0.

Marion Dubois

Race Com'

Race Com’

Contact : Marine Thevenet – 06.79.59.97.49 – http://www.racecom.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *